Parcourir Adzuna Blog »

Le Guide Indispensable Pour Parents

Retourner au travail après un congé parental peut être intimidant. Qu’il s’agisse d’une absence courte ou longue, nous sommes là pour vous aider au long de ce processus. Nous avons créé un guide qui comporte quelques points clés à faire avant de postuler pour un nouvel emploi, des conseils pour vos entretiens, des idées pour combler le trou de votre CV et des avis d’experts.

 

Avant de postuler – Checklist

CV

  • Mettre son CV à jour
  • Utiliser un nouveau modèle qui met en avant vos compétences et vos expériences
  • Supprimer les termes inutiles


Idées pour combler le trou créé par le congé parental sur son CV

  • Faire des missions en freelance pour mettre à jour son portfolio
  • Faire du bénévolat pour être référencé et acquérir de l’expérience
  • Faire des cours en ligne pour avoir des compétences supplémentaires ou remettre à jour ses connaissances
  • Reprendre des études pour démarrer une nouvelle carrière

 

La recherche d’emploi

  • Mettre à jour son profil LinkedIn
  • Trouver les sites d’emploi pertinents et vérifier quotidiennement les offres
  • Utiliser un modèle de lettre de motivation facilement adaptable
  • Faire une liste des compétences acquises lors de vos projets les plus récents
  • Aller à des évènements de networking dans votre domaine
  • Prendre contact avec d’anciens collègues et managers puisqu’ils peuvent avoir des conseils pour vous

 

Entretien d’embauche

  • Rechercher des informations sur l’entreprise et le recruteur
  • S’entraîner pour se remémorer le processus de l’entretien
  • Préparer une réponse pour expliquer l’espace vide dans votre parcours
  • Repérer le trajet à faire pour aller à l’entretien et les contraintes éventuelles

 

Avant d’accepter la proposition

  • Confirmer la possibilité d’avoir des horaires flexibles
  • Se renseigner sur les aides financières (crèche…)
  • S’assurer que le job reflète vos priorités avant tout (et pas seulement en tant que rentrée d’argent.)

 

Conseils

 

Faire une mise au point

Si vous n’avez pas plongé le nez dans l’actualité de votre domaine depuis un moment, il est important de faire des recherches pour être au courant de son évolution.

Sites web, magazines ou même conférences, renseignez-vous autant que possible pour booster vos connaissances dans votre secteur.

Votre recruteur sera impressionné par votre détermination et vous serez sur le même pied d’égalité que les autres candidats. Cela va aussi vous aider à avoir confiance en vous quand vous reprendrez un poste.

 

Prendre toutes les options possibles en compte

Si vous voulez changer de carrière, c’est le bon moment ! Utilisez votre temps libre pour améliorer vos compétences et acquérir de l’expérience en dehors de votre cursus professionnel. Vous avez peut-être déjà certaines compétences du job de vos rêves !

 

Réseau

LinkedIn est un très bon moyen pour reprendre contact avec vos anciens collègues et établir une première connexion avec des entreprises qui vous intéressent. N’ayez pas peur de les contacter directement, juste pour avoir une petite idée du processus de recrutement et des postes disponibles (souvent, les gens préfèrent travailler avec quelqu’un dont ils connaissent les capacités, peut-être même qu’ils seront prêts à vous recommander!). Pendant cette étape, vous n’êtes pas obligé de justifier les dates de votre dernier emploi ou la pause dans votre carrière.

Si vous n’avez pas encore de profil LinkedIn, créez-en un et ajoutez vos expériences et compétences avec une photo professionnelle. Vous devriez également mettre un lien vers de votre profil LinkedIn sur votre CV pour qu’il soit facilement accessible. Ensuite, ajoutez vos anciens collègues et contacts, cela permet d’avoir point de départ dans la prise de contact.

 

Prendre son temps

Prenez le temps pour réfléchir de manière approfondie à votre carrière. Analysez vos forces, vos valeurs et votre expérience pour déterminer si vos objectifs professionnels et personnels ont évolué. C’est une période idéale pour changer de voie !

Vous pouvez en profiter pour développer vos compétences et gagner de l’expérience dans un nouveau domaine ou approfondir votre cursus scolaire/universitaire.

 

Persévérer

Comme les entreprises demandent de plus en plus aux candidats de remplir des dossiers complexes, il faut s’armer de patience car cela peut être long.  À l’opposé, beaucoup de « candidatures rapides » se sont démocratisées, elles ne demandent pas beaucoup d’effort, mais il est bien plus difficile de sortir du lot.

Préparez-vous aux rejets, essayez de ne pas les prendre trop à coeur et continuez à postuler.  Trouver un emploi peut prendre des semaines voire des mois. Pendant que vous postulez, faites des choses qui apporteront un plus à votre CV.

 

Améliorer votre CV

 

 

Quand vous allez mettre à jour votre CV, il vous sera peut-être difficile d’expliquer ou de présenter le trou dans votre CV. Rassurez-vous, il y a différentes méthodes pour atténuer son effet et augmenter vos chances d’embauche en mettant en avant vos expériences et compétences précédentes.

 

Combler le trou dans votre CV

Pour expliquer une période de creux sur un CV, il vaut mieux éviter certaines déclarations.

Voici quelques exemples de ce qu’il ne faut PAS faire :

  • Manager de la famille Dupont
  • Employé – chez la famille Dupont
  • Détailler jour pour jour ce que vous avez fait lors de votre congé parental

 

La meilleure approche est l’honnêteté sans trop divaguer. Vous pouvez expliquer brièvement sur votre CV que vous étiez en congé parental. Ou alors, vous pouvez inclure les expériences et compétences que vous avez acquises lors de cette période et présenter explicitement dans votre lettre de motivation la situation.

 

Bénévolat

Faire du bénévolat auprès de votre communauté locale, que ce soit en apportant votre soutien à un organisme en levée de fonds, en aidant les écoles de proximité ou étant en charge des réseaux sociaux pour une œuvre caritative. Tout compte, que ce soit rémunéré ou non !

Ces expériences peuvent apporter une valeur ajoutée à vos connaissances actuelles. De plus, cela souligne que vous êtes prêt à relever de nouveaux défis et vous impliquer pour le bien collectif.

 

Freelance & Missions ponctuelles

Si parmi vos compétences, certaines peuvent être faites en freelance, cela peut être une super opportunité pour apporter de la valeur à votre CV ! De plus, vous pouvez le faire pendant votre recherche d’emploi. Faites d’une pierre deux coups, remplissez l’espace vide dans votre parcours et prouvez que vous êtes entreprenant et déterminé à reprendre un travail.

N’hésitez pas à utiliser votre réseau pour trouver des contrats de courte durée. C’est un excellent moyen pour faire bonne impression et combler votre CV.

 

Travail en temps partiel

Si vous pensez être prêt à retourner au travail, mais que vous voulez du temps libre pour vos enfants, un emploi à temps partiel peut vous correspondre. Ce type de contrat à l’avantage d’une transition en douceur qui facilitera votre retour à temps plein.  Un temps partiel dans votre secteur peut être la solution idéale pour combler les trous de votre CV.

Poursuivre ses études

Pendant votre congé parental, si vous réalisez que vous aimeriez vous engager dans une autre voie, développer vos connaissances actuelles ou même reprendre des études. Alors, renseignez-vous sur les différentes formations qui existent. Universités, cours en ligne, formation en ligne, voici quelques sites web pour vous aider dans votre recherche :

  • My Mooc : https://www.my-mooc.com/fr
  • Openclassroom : https://openclassrooms.com
  • Pôle Emploi : https://mooc-pole-emploi.fr/

Ces sites ont des cours gratuits que vous pouvez les faire de chez vous, quand vous le souhaitez et leurs certifications prouvent que vous savez garder la cadence.

 

 

Lettre de motivation – comment la rédiger ?

Une lettre de motivation est essentielle pour personnaliser sa candidature. Vous devez l’ajuster au poste et détailler les raisons qui vous poussent à postuler.

La lettre de motivation est un complément du CV, elle permet de démontrer votre adéquation au poste proposé.

  • Écrivez une première lettre de motivation facilement adaptable. Cela permet de gagner du temps !
  • Restez positif
  • Parlez de votre congé parental avec honnêteté sans trop partager non plus ! Soyez concis !
  • Puis, concentrez votre attention sur tout ce que vous avez acquis pendant cette période (diplômes, petits boulots, bénévolat ou autre…)
  • Focalisez sur vos forces et ce que vous pouvez apporter à l’entreprise
  • Expliquer vos réalisations concrètes (objectifs, ce que vous avez réalisé, ce que ça a apporté à l’entreprise)

 

Structurer votre lettre de motivation

La structure de votre lettre de motivation est importante pour couvrir tous les points essentiels sans tergiverser (ou en oublier).

 

Phrase d’introduction : le premier paragraphe doit être une longue phrase introductive sur le poste qui vous intéresse et comment vous avez découvert l’offre d’emploi (si elle vous a été recommandée par un employé, c’est le bon moment pour que le recruteur soit au courant).

Par exemple :

J’ai appris par Marie Durand, votre Directrice des ventes, qu’un poste dans votre département de Marketing Digital se libère prochainement. À cette occasion, j’aimerais vous exprimer mon intérêt pour ce poste. Veuillez trouver ci-joint mon CV.

 

Suite à la lecture de votre annonce sur Adzuna, je suis intéressé(e) par le poste d’assistante de direction de votre entreprise. Veuillez trouver ci-joint mon CV qui détaille mes expériences et mes accomplissements.

 

Deuxième paragraphe : Ici, expliquez en quoi vos compétences pourraient être utiles à l’entreprise. Quelques phrases sont suffisantes pour récapituler vos accomplissements majeurs.

Exemple :

Avec 8 ans d’expérience en agence marketing en B2B et B2C, j’ai acquis diverses compétences digitales en créant des campagnes multimédias dont les résultats ont véritablement bénéficié à l’entreprise. Dans « Nom de l’entreprise », j’ai augmenté le trafic du site internet par 48% sur 6 mois et réduit le CPC dépenser.

 

J’ai travaillé à divers postes dans le commerce de détail pendant 4 ans où j’ai développé mes compétences en management, en logistique et aussi en service clientèle. Durant cette période, j’ai dépassé mes objectifs de vente en soutenant mon équipe, en améliorant la formation et en développant de nouvelles techniques de vente.

 

3e paragraphe: vous pouvez mentionner la période où nous n’avez pas travailler et la clarifier.

Exemple:

Après une pause dans ma carrière pour m’occuper de ma vie de famille, je cherche actuellement un poste à temps plein. J’ai récemment aidé « Nom d’oeuvre caritative » à renforcer leur présence sur les réseaux sociaux et « Nom de l’école » à réécrire le contenu de leur site web.

 

Suite à mon congé parental, j’aimerais trouver un emploi dans lequel je pourrais mettre à profit mes connaissances et poursuivre ma carrière professionnelle. J’ai récemment relevé un nouveau défi, en tant que représentant des parents d’élèves et cela m’a permis de développer mes compétences relationnelles.

 

4e paragraphe: soulignez ce que vous pouvez apporter à l’entreprise (vous pouvez aussi démarrer une conversation)

Exemples:

En tant que responsable marketing chez « Autre Nom d’Entreprise », j’étais responsable du SEO et d’augmenter le trafic organique par 72% en 18 mois, ce qui a doublé leur chiffre d’affaire sur cette même période. Je suis convaincu que je peux atteindre le même exploit pour « Nom de cette société » en utilisant votre succès actuel. En regardant votre site Web et vos efforts de sensibilisation, j’ai identifié quelques domaines dans lesquels vous pourriez réaliser des gains rapides, ainsi que des projets à plus long terme qui pourraient certainement stimuler votre trafic et votre engagement. Ce serait formidable de pouvoir planifier un peu de temps pour examiner ces options et discuter des raisons pour lesquelles je serais un candidat idéal pour votre entreprise.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, l’expression de mes sincères salutations.

 

En tant que chef de secteur à « Autre Nom Entreprise », j’ai supervisé deux magasins supplémentaires pendant 8 mois pour remplacer un poste vacant et j’ai continué à augmenter les ventes tout en réduisant le roulement du personnel dans chaque magasin que je gérais. Je pense que je peux égaler et dépasser les objectifs dans votre équipe de direction, afin d’améliorer continuellement l’expérience client et les performances commerciales.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, l’expression de mes sincères salutations.

 

Ce sont des exemples simples, l’objectif est de mettre en avant vos forces et vos accomplissements, ouvrir le dialogue et justifier brièvement la période de votre congé parental. Focalisez votre discours sur les raisons pour lesquelles l’entreprise devrait vous embaucher vous plutôt qu’un autre candidat.

 

Faire des recherches sur l’entreprise

Il est nécessaire de bien se renseigner sur l’entreprise avant de passer un entretien. Vous devez comprendre l’industrie, le marché, vos missions et surtout, si vous aimez l’entreprise.

Si le recruteur vous questionne sur certains aspects du business, et que vous êtes en mesure de répondre, vous allez marquer des points. Et, cela est d’autant plus important pour ceux quand on fait une pause dans leur carrière, parce que vous allez devoir prouver que vous êtes aussi informé que les autres candidats face à vous.

Quand vous faites vos recherches, lisez leur blog et plus généralement toutes les actualités que vous pourrez trouver sur l’entreprise, leur gamme de produits/services et leur structure. Sans oublier de regarder les principaux concurrents pour comprendre leur positionnement sur le marché ainsi que leur différenciation.

Les magazines spécialisés du secteur et Google News peuvent vous aider à trouver les informations utiles et être à la page sur les dernières actualités.

Quand vous pensez avoir regroupé les informations globales du marché, il est important de se focaliser sur les tâches spécifiques du poste. Par exemple, si vous êtes un marketing manager, vous devez connaître leurs atouts en marketing. Si vous êtes un directeur des ventes, vous pouvez avoir accès aux informations publiques sur les profits/pertes et identifier de nouvelles opportunités de ventes inexploitées.

Globalement, vous devez connaître votre sujet, qu’il s’agisse du secteur ou des responsabilités du poste, l’objectif final est de correspondre à la culture de l’entreprise. Cette phase de recherche va vous permettre d’élaborer des réflexions et questions pertinentes lors de l’entretien. Et surtout, être sûr de choisir la bonne entreprise, une pour laquelle vous souhaitez travailler.

 

 

L’entretien d’embauche

« La confiance en soi est la base du courage, de l’initiative, de l’enthousiasme. » Orison Swett Marden

Cette étape peut être extrêmement stressante, surtout si on ne l’a pas vécu depuis longtemps. Entrainez-vous pour vous remémorer le déroulement d’un entretien et soyez prêt à vous présenter.

 

Soyez confiant et n’ayez pas peur de l’être

Quand on met sa carrière entre parenthèses pendant un moment, il n’est pas inhabituel d’avoir le sentiment de perdre pied. Souvenez-vous de tout ce que vous avez accompli jusqu’ici. Reprenez confiance et prouvez-le !

 

Préparez-vous à expliquer le trou dans votre CV

On va sûrement vous questionner sur la période manquante de votre CV.  Le meilleur moyen d’en parler est d’approcher le sujet en toute honnêteté. Expliquez la situation brièvement et ce que vous avez fait pendant votre temps libre. Parlez-en positivement et mettez l’accent sur les compétences et l’expérience que vous avez acquise lors de cette période.

Puis, focalisez votre discours sur ce qui est important, les raisons qui montrent que votre profil correspond au poste et votre motivation pour travailler dans l’entreprise.

 

Faites preuve de détermination

Une des plus grandes préoccupations des recruteurs est la détermination des candidats à vouloir intégrer l’entreprise. Vous devez prouver que vous êtes prêt à vous impliquer sur le long terme et prêt à vous investir dans votre travail. Si dans vos expériences vous avez gagné de l’ancienneté dans certaines entreprises, c’est le moment de le souligner.

 

Poser des questions

Un entretien d’embauche fonctionne dans les deux sens. Pour vous, c’est l’opportunité de connaître l’environnement de travail, le poste/les responsabilités et pour le recruteur, savoir si vous correspondez à la culture de l’entreprise. L’objectif est que l’entretien soit une conversation plutôt qu’un interrogatoire.

 

Accepter la proposition

C’est toujours une bonne nouvelle quand vous recevez une réponse positive, cela peut même être un soulagement, mais ne perdez pas de vue l’objectif final. Cette étape doit être considérée comme un début de négociation plutôt qu’un aboutissement. C’est le moment idéal pour vérifier que tout correspond à vos attentes et vos besoins.

La majorité se focalise sur le salaire et c’est indéniable à quel point il est important. Il est probable que ce sujet ait déjà été abordé pendant vos entretiens et que le montant soit sans surprise. Sachez cependant qu’une minorité d’hommes (46%) et de femmes (30%) négocient leur salaire (si ce n’est pas ce à quoi vous vous attendez, vous pouvez poliment faire une autre proposition en expliquant pourquoi vous pensez devoir être payé plus.)

Cependant, le salaire ne doit jamais être la raison exclusive de votre choix : flexibilité dans vos horaires, télétravail ou d’autres avantages qui peuvent faciliter la gestion entrent votre vie privée et votre vie professionnelle.

Pesez le pour et le contre de toutes options possibles : crèches, avantages sociaux, assurance, bonus, actions ou même un abonnement en salle de sport gratuit. Chaque fonctionnement d’entreprise diffère, certaines choisissent la méthode classique (le salaire) et d’autres préfèrent accorder une multitude d’options en plus du salaire pour fidéliser leurs employés. Certains pensent être gagnants en acceptant plus d’options pour un plus petit salaire (crèche, salle de sport gratuite, carte de transport/voyage, actions…), et dans certains cas, ils le sont financièrement aussi.

 

Avis d’experts

Retourner au travail peut être à la fois stressant et excitant, c’est un nouveau challenge ! Et vous n’êtes ni le premier ni le dernier parent à le vivre. Nous avons demandé à des experts et des parents qui ont déjà vécu cette expérience de donner des conseils pratiques:

 

Diary of the Dad – Journal d’un Papa

« La chose la plus importante est de trouver un poste qui vous convient à vous et à votre famille. Il faut trouver le bon équilibre entre sa vie privée et sa vie professionnelle. Ne sautez pas sur la première opportunité qui s’offre à vous !

 

Quand j’ai commencé à postuler, j’avais décroché deux entretiens pour deux jobs différents : un que je n’aimais pas spécialement et un autre que je voulais vraiment. Donc, évidemment, j’ai eu le poste de celui que je ne voulais pas !

 

Sans réponse du job qui me plaisait, et ayant un besoin urgent de soutenir financièrement ma famille, j’ai accepté la première offre. J’aurais dû prendre mon mal en patience… j’ai eu une réponse positive pour la deuxième offre la veille de mon premier jour. Par souci de culpabilité, j’ai respecté mon accord avec la première entreprise et refusé la deuxième offre.

 

Et vous savez ce qu’il s’est passé ensuite. Dès le premier jour, j’ai détesté mon boulot. Et ce n’était pas seulement le fait que je ne l’aimais pas, il me rendait misérable. Je suis parti au bout d’un an, il m’a rendu malheureux et stressé, je regrette profondément d’avoir agi par politesse.

 

Tout cela, c’est pour vous démontrer, que d’un côté, c’est le recruteur qui essaye de vous convaincre que vous êtes le bon candidat pour le poste et de l’autre vous essayez de convaincre que vous valez vos diplômes. »

 

Actually Mummy  – Véritablement Maman

« Un des plus gros obstacles dans ma recherche d’emploi était que j’avais besoin d’horaires flexibles, et peu d’offres le proposaient ouvertement. Mais plutôt d’émettre des suppositions, je suis allée leur demander directement.

 

Un bon recruteur sera souvent enclin à changer la description du poste, et adapter les conditions d’emploi au bon candidat. Donc, n’ayez pas peur de mettre vos qualités en avant, ayez confiance en vos capacités et demandez ce qui vous convient. »

 

A Mum Reviews – Témoignage d’une Maman

« Si vous avez déjà travaillé à votre compte, le faire après avoir eu des enfants est une super idée comme vous pouvez être flexible, c’est un vrai plus ! Surtout quand les enfants sont petits ! »

 

Dad Blog UK Le Blog d’un Papa au Royaume-Uni

  • Si vous retournez au travail après une longue absence, demandez-leur flexibilité horaire avant même de postuler. Les offres d’emploi ne précisent pas forcément si l’entreprise est flexible et elles peuvent être bien plus accomodantes que vous ne le pensez, surtout pour le bon candidat.
  • Gardez en tête que les jours d’école sont très courts. Vous allez vite remarquer que la garderie est un formidable allié pour gérer son temps (être au travail à l’heure et remplir sa fiche horaire…). Plus ils sont grands, plus ça sera simple pour vous. Parce que quand les enfants sont à la maternelle, cela peut-être plus difficile pour eux de rester trop longtemps ou trop souvent à la garderie.
  • Pensez aussi aux vacances scolaires et comment gérer votre emploi du temps. Il y a plusieurs options comme les centres aérés, les colonies de vacances ou si vous avez de la chance, les membres de votre famille. Mais, faites attention et ne le faites pas à la dernière minute surtout pour vos petits parce que certaines options (comme les crèches) peuvent être très chères ou les inscriptions peuvent être rapidement complètes.
  • Si vous ne trouvez pas de job, la freelance est-elle une option envisageable ? Travailler à son compte pour différentes agences devient de plus en plus commun, par exemple comme en tant qu’assistant digital, community manager ou rédacteur d’articles de blog… Les nouvelles technologies offrent plein d’opportunités, pensez-y si vous ne trouvez pas de job qui vous correspond.

 

John Adams, papa de deux enfants et auteur de « Parenting, lifestyle and fatherhood blog » (Blog sur l’éducation, le style de vie et la paternité)


Au Royaume-Uni, une nouvelle législation sur les horaires flexibles au travail a été introduite où les candidats doivent expliquer comment les horaires flexibles pourraient affecter leur employeur.

 

L’idée est de démontrer que les horaires flexibles sont avantageux pour les deux partis. Sur le blog « Working Mums », ils détaillent comment mettre en avant les avantages de l’employeur.  Sans révéler la véritable raison, qui est de pouvoir déposer vos enfants à l’école le matin et dépenser moins d’argent en babysitting.

Working Mums Recruitment Blog – Mère au travail – Blog de recrutement

Les experts démontrent comment les horaires variables n’affectent pas la qualité du travail et peuvent même avoir des effets bénéfiques sur la performance de l’entreprise, par exemple, si vous arrivez plus tard au travail et que vous travaillez plus tard, vous pouvez répondre à des requêtes tardives qui peuvent matcher le décalage horaire d’un autre pays et vice versa. Admettez qu’il y a peut-être des coûts supplémentaires, mais mettez en avant les gains pour l’entreprise. Par sûreté, lors de votre demande, sonder vos collègues pour connaître le fonctionnement de l’entreprise et ses flexibilités. Si vous avez des déplacements ou que vous devez régulièrement travailler à distance, certaines de vos tâches peuvent être facilement justifiées en télétravail sans distraction comme l’analyse de dossiers, la lecture, les réflexions stratégiques ou l’écriture de rapports.

 

Pour le travail partagé, pensez au fonctionnement de la passation et la communication entre les membres de votre équipe et vos clients, etc.. Faites des recherches sur des exemples à succès dans ce type de contrat. Pour le travail à mi-temps, il est important de penser à l’avance aux jours/horaires dont vous avez besoin. Y’a-t-il d’autres tâches que vous pouvez déléguer à vos collègues pour leur donner une chance d’agrandir leur responsabilités ? Si votre recruteur est hésitant, proposez-lui une période d’essai, mais assurez-vous qu’il y ait un processus d’évaluation.

C’est important de comprendre les tâches rattachées au poste et toutes les options pour les effectuer : exécution, temps, localisation…

Pensez au compromis que vous pouvez faire, travailler de manière flexible est une négociation. Cela peut-être, par exemple, travailler moins aux périodes creuses de l’année ou travailler à mi-temps sur place et à plein temps en télétravail.

 

Conseils pour négocier des horaires flexibles

  • Analysez toutes les tâches du poste et trouvez celles qui peuvent être faites à différents intervalles de temps, à différents endroits ou tout simplement, différemment. Expliquez avec honnêteté les coûts additionnels et les challenges que cela pourrait impliquer.
  • Montrez que votre travail peut être exécuté avec succès sous un autre fonctionnement sans pour autant affecter l’entreprise.
  • Démontrez, grâce à des exemples concrets, et idéalement dans votre secteur, que votre méthode de travail est un modèle gagnant entre l’employeur et l’employé.
  • Si vos managers sont hésitants, proposez une période d’essai
  • Pensez à un compromis, une solution de secours

 

Working Daddy Papa Travailleur

« Si vous cherchez uniquement parmi les jobs à mi-temps, cela peut fortement limiter vos opportunités. Je vous conseille de ne pas mettre les jobs à plein temps de côté, si vous êtes le bon candidat, beaucoup d’entreprises seront prêtes à faire des compromis. N’ayez pas peur de demander des horaires flexibles. De plus en plus d’entreprises sont prêtes à l’accepter pour s’adapter à leurs employés, et qu’ils soient plus heureux. »

 

Retourner au travail après un congé parental est un sujet de conversation récurrent sur Mumsnet. Voici le top des conseils pratiques pour des parents, par des parents.

« Même avec les meilleures planifications, la période de grossesse sera pleine de surprises et d’obstacles, de plus la période postnatale n’est jamais facile, surtout en ce qui concerne la santé. Pour votre bien, ne vous mettez pas trop la pression dans vos recherches d’emploi, inutile de vous mettre une date butoir pour votre reprise.

 

Retourner au travail après un congé parental peut rendre quelque peu émotif. C’est normal de craquer et pleurer aux toilettes. Évidemment, c’est normal de sauter de joie en quittant la maison le matin. Des millions de parents l’ont fait avant vous, au moins l’un des deux, voire les deux (et parfois le même jour).

 

Si vous pensez que vous avez besoin d’aide supplémentaire et de soutien, surtout après une longue période et n’ayez pas peur de le demander. Vous aimeriez avoir un mentor ou un retour progressif pour retourner au travail ou plus de formation ? Si vous exposez vos requêtes dès le départ de manière claire, vos employeurs seront plus enclins à faire des changements. Les internautes de Mumsnet nous ont dit ce que les employeurs valorisent la flexibilité au travail et un environnement où les employés se sentent assez en confiance pour exprimer leur demande (dans la limite du raisonnable.)

 

Organisez-vous. Et on parle d’organisation militaire ! Si votre enfant est à la crèche, préparez toutes les affaires nécessaires avant de vous coucher, il ne vaut mieux pas réaliser à 6h du matin que vous avez plus de couches. Certaines mamans conseillent de toujours préparer deux sacs : un spécifique pour la crèche et un pour tous les jours. Beaucoup de mamans avouent ne jurer que par la cuisine préparée le week-end et congeler pour la semaine. Pensez toujours à un plan d’urgence en cas d’imprévu, un retard peut vous coûter cher. Faites un calendrier, qu’il soit affiché au sur le mur de votre cuisine ou sur votre portable, notez tous vos rendez-vous, vos engagements et vos sorties prévus.

 

Organisez l’essentiel et mettez de côté le reste (par  « essentiel » est inclus faire ses ongles, lire un livre ou faire 5km à vélo et tout ce qui vous fait vous sentir vous).Si vous voulez avoir une chance d’être heureux dans votre vie, abandonnez l’idée d’être parfait.

 

Arrêtez de vous culpabiliser. Sérieusement. Ne vous laissez pas submerger par les remords parce que vous n’étiez pas là quand il s’est écorché les genoux et que vous avez loupé le bisou réparateur. Vous avez sûrement de très bonnes raisons pour retourner au travail, que ce soit parce que vous êtes extrêmement doué pour votre job, ou que vous aimez travailler, ou que vous aimez vos collègues ou peut-être qu’être femme au foyer ne vous convient pas, ou tout simplement parce que vous avez besoin d’assez d’argent pour nourrir tout le monde en bonbons (et payer les factures internet). Vous ne devez aucune explication à personne et gardez en tête que tout le monde ira bien, vous comme vos enfants. »