Parcourir Adzuna Blog »

Reprendre le travail après un congé maternité

Si certaines mamans choisissent de ne prendre que le congé minimal de 10 à 22 semaines selon leur situation, d’autres choisissent de profiter pleinement des premières années de leur enfant. Mais au moment de reprendre le travail après ce long congé, des questions se posent : dois-je reprendre à plein temps ? Comment m’organiser ? Aurais-je toujours le même poste ?

Et si je reprenais à temps partiel ?

Pendant les 1ères années de leur enfant, certaines mères choisissent d’aménager leur emploi du temps professionnel. Nombre de femmes reprennent ainsi un travail à mi-temps voire à 80%. Bien souvent, les mamans choisissent de ne pas travailler le mercredi afin de profiter pleinement de leur enfant.

Vais-je retrouver mon poste ?

Si vous avez opté pour un long congé maternité, votre employeur a été contraint de confier votre poste à un remplaçant. Légalement, lorsque vous retournez travailler, votre employeur ne peut revoir votre salaire à la baisse ou changer totalement votre poste. En revanche, il est autorisé à vous confier un poste similaire qui ne serait pas dans le même service. Il se peut également que le poste ainsi que les missions aient pu évoluer.

Comment retrouver ses repères après un long congé maternité ?

Vous avez pris un congé maternité de 3 ans ? Selon le poste que vous occupiez, il y a fort à parier que les choses ont changé dans votre entreprise. Si vous ne souhaitez pas être complètement perdue à votre retour, pourquoi ne pas prendre contact avec certains de vos collègues pour en savoir un peu plus sur l’évolution de votre entreprise ? Vous pouvez également prendre rendez-vous avec votre responsable quelques temps avant votre retour afin de faire un point sur la situation et vous préparer à réintégrer l’entreprise.

Comment m’organiser au retour de mon congé ?

Pas d’inquiétude si vous avez tout anticipé. Nourrice, crèche ou école, songez en amont à votre organisation afin de ne pas paniquer au dernier moment. Tout doit être cadré pour que votre enfant accepte le plus naturellement du monde cette transition… et vous aussi. Enfin, n’oubliez pas que cette étape, si elle est naturellement source d’inquiétude et de questionnement, marque surtout un tournant positif dans votre vie personnelle et familiale.

Ecrit par Azaé.