Parcourir Adzuna Blog »

Comment négocier votre salaire lors d’un entretien d’embauche ?

En 2016 plus de 36% des salariés auraient quitté leur poste à cause de leur salaire. Les entreprises savent bien que proposer une bonne rémunération est le moyen le plus efficace d’attirer et de retenir les talents. Pourtant le salaire est un sujet tabou dans notre société et beaucoup d’employés appréhendent cette étape de l’embauche.
Or la négociation de votre salaire à l’embauche est une étape décisive pour assurer votre satisfaction au travail.
Nous vous donnons quelques clés pour négocier votre salaire.

1- Connaître votre valeur sur le marché de l’emploi

Pour pouvoir négocier votre salaire il est primordial de connaître votre valeur sur le marché de l’emploi. Pour prendre conscience des salaires qui correspondent au poste que vous visez une technique très simple consiste à consulter directement le salaire moyen du métier pour lequel vous postulez. Pour cela et comme le montre l’exemple ci-dessous, il vous suffit de vous rendre sur adzuna.fr de taper l’intitulé de la profession que vous recherchez ainsi que la région/ville. En un clic vous aurez donc un aperçu du salaire moyen de votre profession dans la région que vous ciblez ! Outil indispensable qui vous permettra de rester crédible lors de la négociation de votre salaire.

salaire-moyen-emploi

D’autre part vous pouvez demander aux personnes qui ont un parcours similaire au vôtre leur rémunération.
L’important est d’arriver à votre entretien d’embauche avec une idée précise de ce à quoi vous pouvez prétendre tout en restant crédible !

2- Attendez que l’employeur lance le sujet

Il est préférable que ce soit l’employeur qui vous questionne sur le salaire que vous espérez. Attendez qu’il vous pose la question. Cela peut intervenir lors du premier contact (pour les postes de consultants par exemple), dans ce cas l’employeur cherche à comprendre si l’écart entre vos prétentions et leur proposition est négociable.
Généralement cette question est posée par votre recruteur à la fin de l’entretien, la dernière étape de l’entretien d’embauche mais pas des moindres !
Si à la fin de votre premier entretien la question n’a toujours pas été traitée, n’hésitez pas à vous renseigner sur le détail du processus de recrutement pour comprendre à quelle étape il en sera question. En dernier recours vous pouvez poser vous-même la question lors des étapes suivantes si vous voyez que le sujet est évincé !

3- Justifiez le salaire que vous réclamez par vos expériences et vos qualités

Restez franc tout au long de la discussion et si l’employeur vous questionne sur vos précédents salaires, répondez honnêtement. En effet certains postes moins rémunérateurs permettent d’acquérir une expérience qui rende légitime votre candidature à un poste mieux rémunéré.
Avant votre entretien, faites une introspection. Mettez en avant vos qualités et compétences qui sont votre réelle valeur ajoutée auprés du recruteur.
Illustrez-les par des exemples concrets : projets, travaux ou autres qui appuieront la crédibilité de vos propos.

4- Que faire si le salaire que l’on vous propose reste trop faible ?

Le salaire proposé par le recruteur est au-deça de vos attentes et la marge de négociation est faible. Ne vous braquez pas !

Si le poste vous intéresse,vous pouvez demander au recruteur de justifier par des arguments le salaire qu’il vous propose. Proposez une éventuelle négociation et si vous voyez que le recruteur y est totalement fermé, envisagez peut-étre d’autres alternatives si vous n’êtes pas prêt à faire des concessions sur le salaire.
Il est important aussi d’arriver en ayant considéré la taille et la structure de l’entreprise, considérez bien qu’une PME et une multinationale ne proposeront pas les mêmes salaires de base.

Vous pouvez également questionner votre recruteur sur les perspectives d’évolution de votre salaire ou négocier une augmentation de votre salaire par échelonnement. Veuillez bien à ce que les conditions et le montant de l’échelonnement soient indiqués dans le contrat signé par les deux parties.

Vous pouvez enfin négocier d’autres avantages parmi les jours de congé, horaires, possibilité de télétravail, primes…

L’important c’est de vous fixer avant l’entretien un seuil en dessous duquel vous ne voulez pas baisser vos prétentions salariales.

5- Salaire trop élevé ?

Si le salaire qu’on vous propose d’emblée est largement supérieur à vos attentes, sachez vous poser les bonnes questions : quel niveau d’exigence est attendu de ce poste ? Avez-vous les moyens de mener à bien vos missions ?
Bref le poste est-il bien celui que vous pensiez ? Etes-vous prêt(e) à relever le défi ?

Vous l’aurez compris la négociation de votre salaire est un point clé qui conditionne une embauche réussie. N’ayez pas peur d’annoncer vos exigences en terme de salaires au moment opportun et de manière crédible.

Sources :
https://www.roberthalf.fr/entreprises/etude-de-remunerations
http://www.lexpress.fr/emploi/conseils-emploi/negocier-son-salaire-d-embauche_1697092.html